Centre commercial et commerces de proximité à Villebon sur Yvette

lundi 26 février 2018

Villebon-sur-Yvette





ville de Villebon sur Yvette


Centre commercial à Villebon sur Yvette vs commerces de proximité



Toujours dans ma phase de « repérage » des commerces qui m’entourent, je me suis rendue samedi dernier à Villebon sur Yvette.


Cette ville, proche de Palaiseau et d’Orsay, située dans l’Essonne, compte un peu moins de 10 000 habitants (recensement 2010).


Naïvement, quand je me suis rendue au centre-ville, j’espérais trouver, une ou deux boutiques qui attirerais mon attention. Ce ne fut pas le cas. En me renseignant auprès des passants et de l’agence immobilière située non loin de la place de la mairie, les réponses obtenues furent : « pour les magasins, il faut plutôt se rendre au centre commercial… ». Ça paraît effectivement être une évidence ! Sauf que, ce que je cherche, ne se trouve pas au centre commercial justement…

« Villebon 2 », est en effet, LE centre commercial de l’agglomération Paris-Saclay. Ouvert dans les années 1980, il a été racheté en 2005 par une société foncière intervenant principalement dans le secteur du commerce, ce qui a conduit en 2006 à l’agrandissement de la zone commerciale et l’apparition de nouvelles marques. Il y a donc un parc d’activités commerciales et une galerie commerciale. Côté mode, on y trouve les enseignes : H&M, CAMAIEU, PROMOD. Côté déco, on y trouve MAISON DU MONDE, CASA. Côté Beauté et Bien-être on y trouve : MARIONNAUD, NOCIBE, KIKO. Et pour finir, plusieurs restaurants : PIZZA DEL ARTE, HOKI SUSHI, POULET BROCHE…

Je suis une cliente de ce centre commercial et ne vais donc pas avoir un discours négatif à son sujet. Ceci étant, on peut tout de même interroger l’impact de la présence de ce centre commercial sur la ville et les conséquences sur les commerces de proximité de la commune. Plus largement, il s’agit d’un phénomène de société Français, communément nommé la « désertification commerciale ». De plus en plus de centres-villes se retrouvent dépourvus de commerces divers et variés lorsque un centre commercial se trouve en périphérie de la ville.


Bien plus que de proposer une variété de service (habillement, restauration, service…), les commerces de proximité ont un réel rôle de création de tissu social et d’animation communale. Le centre-ville étant le « cœur » de la ville, comment peut-il être « animé » en l’absence de commerces ? Bien évidemment, les commerces d’une commune ne se trouvent pas seulement en centre-ville mais il s’agit pour les habitants d’un point de repère.

Pour les personnes « actives », il est aisé de se rendre au centre commercial, d’y faire ses courses et d’y revenir, mais pour les personnes âgées ou à mobilité réduite ? Alors évidemment, aujourd’hui, il y a le système de livraison à domicile… Mais cela ne contribue-t-il pas à l’isolement ? A MEDITER…


Après mon rapide tour dans les rues adjacentes à la mairie, je suis rapidement arrivée dans un de mes endroits préférés à Villebon sur Yvette, les bords de l’Yvette. C’est l’endroit où j’aime me balader, faire mon sport, prendre un bol d’air. A la limite entre Palaiseau et Villebon sur Yvette se trouve le restaurant « La Cabane ». Un cadre totalement dépaysant, à l’ambiance montagnarde, une cuisine simple mais bonne et un personnel assez accueillant.


Plus loin, le long des berges de l’Yvette, on trouve un accès… au centre commercial ! Retour à la réalité !


Cet article est différent des deux premiers car il n’y a pas « d’adresses ». Je voulais trouver des boutiques diversifiées en me rendant à Villebon sur Yvette ce que je n’ai pas trouvé en centre-ville…


Pour les prochains articles, je me dirigerais vers d’autres villes de l’agglomération Paris-Saclay. Aussi, je commencerais à faire quelques portraits…


Bonne semaine à tous.


Sandrine.


Centre-ville d'Orsay et ses commerces

lundi 19 février 2018

centre ville d'orsay et ses boutiques

Centre-ville d'Orsay, ses commerces

Bonjour à tous!

La semaine dernière, j’ai pris le parti de marcher davantage. Pour ça, je partais plus tôt pour me rendre deux gares plus loin ce qui me valait 30 minutes de marche aller et retour. J’ai pris plaisir à passer par le centre-ville de Palaiseau, que je vois dorénavant d’un nouvel œil. Le fait d’avoir pu parler avec quelques de ces commerçants m’a donné l’impression d’appartenir davantage à ma ville. Impossible de passer devant une boutique ne rappelant pas « l’évènement » de la semaine : « la Saint Valentin ». Des petits cœurs présents sur beaucoup de vitrines qui disparaîtront aussi vite qu’ils sont apparus.
Samedi dernier, je me suis rendue à Orsay, plus précisément dans le centre-ville d'Orsay. Il s’agit d’une ville que je ne connais pas vraiment, où je m’étais rendu une fois seulement. J’avais gardé un bon souvenir de son centre-ville et m’étais déjà fait la réflexion à l’époque, qu’il fallait que j’y retourne.
Orsay est une ville appartenant au département de l’Essonne. Elle est située à proximité des villes de Palaiseau et de Villebon S/ Yvette appartenant elles aussi à ce même département. Elle se compose d’environ 16 000 habitants. Il s’agit d’une ville « verte », avec 329 hectares d’espaces verts, mais aussi universitaire, avec son pôle accueillant 15 000 étudiants.

La première boutique où je me suis arrêté en me rendant au centre-ville est « Imagine » situé rue du Docteur Ernest Lauriat. Cette boutique propose des articles de décoration d’intérieur mais aussi des bijoux fantaisies. J’ai pris le temps de regarder plusieurs des articles présents et suis tombé sur un très joli plateau rond couleur noir et or. Il était soldé à 11 euros, au lieu de 29 je crois. La plupart des articles étaient plutôt bien soldé et avaient l’air d’assez bonne qualité.
J’ai découvert une boutique de prêt-à-porter pour femme « Anna Modica », un salon de thé « La Pause Gourmande » et deux boutiques d’accessoires et de bijoux : « Organza » et « Pomme cannelle ».

Deux d’entre elles étaient fermés à l’heure où j’y suis passé (environ 13h le samedi) : « Anna Modica » et « Organza ». Ceci étant, leurs vitrines, joliment présentés, donnaient envie d’y rentrer.

La « Pause Gourmande » n’est pas seulement un salon de thé, c’est aussi une boulangerie et pâtisserie. La première fois où je m’étais rendu à Orsay, j’étais passé devant et n’avais pas eu le temps d’y rentrer. C’est chose faite aujourd’hui. En plus de la décoration très sympathique, leur vitrine de pâtisserie m’a fait saliver ! Encore une adresse à tester donc !

Un peu plus loin, toujours dans la rue de Paris, j’arrive devant la boutique « Pomme Cannelle ». Il s’agit d’une boutique de bijoux et d’accessoires. Elle propose une sélection de bijoux de sa marque, mais aussi d’autres créateurs comme : « GAS », « APM MONACO », « HIPANEMA », « OPALE », « SATELLITE » … Les bijoux présentés sont originaux et tendances. Là encore, je me suis laissé tenter par un bracelet composé d’un cordon en cuir rose et d’un bracelet couleur argent. Les soldes étant encore d’actualité, je l’ai eu pour moins de 10 euros 😊.

En regagnant ma voiture, je suis tombé sur un restaurant « Italien-Grill » : « le 63 », toujours rue de Paris (décidément) que je garde en tête pour le tester un de ces quatre !
C’est tout pour cette deuxième semaine de repérage ! La semaine prochaine, j’irais à Villebon S/ Yvette pour faire de nouvelles découvertes !

Mes découvertes cette semaine sur mon INSTAGRAM.


Bonne semaine à tous !

Sandrine.

Centre-ville de Palaiseau et ses commerces

vendredi 16 février 2018

Centre-ville de Palaiseau et ses commerces rue de Paris




centre cille de palaiseau et ses commerçants



Bonjour à tous!




Autant dire que le mot d’ordre de la semaine dernière était « neige ». Sujet numéro 1 des conversations entres amis, au boulot et en famille.

Comme beaucoup je pense, j’apprécie la neige lorsque je la regarde tomber par la fenêtre de chez moi et que je suis moi-même au chaud. Voir ma ville recouverte de blanc en ouvrant mes volets le matin était juste un spectacle magnifique.

Après passé le tumulte de la semaine (du fait des intempéries) avec son lot de problèmes de transports, de glissades et de températures qui sont descendus en dessous de zéro, j’ai pris le temps samedi, de me balader en centre-ville de PALAISEAU.

D’une part car je me rends compte que je ne prends pas assez le temps de le faire, mais aussi pour faire du repérage au vu de ma future activité de valorisation des commerces et commerçants de proximité.




Direction donc la gare de Palaiseau où je gare ma voiture pour descendre la rue de Paris à pieds, artère centrale du centre-ville de Palaiseau.

Sur mon chemin, je tombe sur le salon de coiffure « Papa & Fiston » et « maman & princesse ». Avec un rapide coup d’œil, je vois qu’à l’intérieur il y a pas mal de monde. « Papa et fiston » est un salon de coiffure pour hommes et enfants mais aussi un barbier. Ce salon de coiffure a l’air plutôt tendance, la déco est rétro et sympathique. Du coup, j’ai été jeté un petit coup d’œil sur leur page Facebook qui a un petit succès et des avis positifs. Peu d’info sur l’autre partie du salon de coiffure « maman et princesse », mais je comprends, en les trouvant sur les pages jaunes qu’il s’agit d’un salon de coiffure pour hommes, femmes et enfants. La prochaine fois, je franchirai le seuil de leurs salons de coiffure pour en savoir un peu plus.

En continuant dans la rue de Paris, je tombe sur la boutique de prêt-à-porter féminin « les Parisiennes ». La fan de mode que je suis ne peut s’empêcher de rentrer. Il s’agit d’une boutique très sympa. Sa propriétaire l’est tout autant. Elle m’apprend qu’elle propose des articles multimarques (je ne connaissais aucunes d’entre elles). L’aménagement de la boutique est très agréable tout comme la déco. Evidemment, j’ai craqué pour une petite chemise (voir compte Instagram) à 32 euros. Je n’aurais jamais mis ce prix pour cette même chemise à ZARA ou H&M par exemple, mais le fait que ce soit une petite boutique m’a fait occulter le prix.

Un peu plus loin dans la rue, j’arrive devant la boutique « De deux choses (lune) ». Cette boutique d’Épiceries fines propose plusieurs variétés de thés, de chocolats, d’épices, de gourmandises et de la décoration d’intérieur. Là encore, belle surprise car un large choix de tous ces produits mais aussi une commerçante très accueillante. Lorsque je la complimente sur sa boutique et lui explique mon projet, elle me réponds que les commerçants comme elle ont besoin de plus de visibilités (bingo !) et qu’elle serait ravie de faire partie de mon projet. Ce n’est qu’un au revoir donc.

Dernière boutique dont j’ouvre la porte rue de Paris, celle de « la Fée café », un salon de thés aux allures enfantin. Chaises colorés, vente d’objets de déco, de puéricultures fait mains. Trois personnes s’y trouvent, à deux tables différentes, et discutent du sujet de la semaine : la neige. La commerçante m’apprend qu’à cette heure (environ 14h) il n’y a pas grand monde, mais aux alentours de 16h, il n’y a plus de place de disponibles ! Je veux bien la croire ! Sur le comptoir, un gâteau à la pistache fait maison et à la vente, toute une variété de thés et café venant du monde entier. Une adresse à garder en tête donc.

Je bifurque dans la rue du docteur Morère et me retrouve ensuite sur l’avenue du 8 mai 1945. Je rentre au « Before after Coffee ». Lieu que j’avais repéré depuis quelques semaines et qui attisait ma curiosité. Il s’agit d’un « café » de type anglo-saxon, au style industriel. Dans la vitrine (appétissante), on y trouve bagels, pâtisseries, cookies, brownies, pancakes… Une adresse que je suis sûre de tester.

Cette semaine sur Instagram, des photos de mes découvertes !

Plusieurs commerces devant lesquels je suis passée portait l’insigne « commerçant participant ». Ces derniers sont tous répertoriés sur le site de l’essor Palaisien qui a pour but de valoriser les commerçants et artisans de la ville. Une très belle initiative, dans la même lignée que la mienne.

Cette semaine, je me baladerai dans les rues d’Orsay (Essonne) afin d’y découvrir quelques commerces 😊

Prochain article, lundi 19 !







Bonne semaine à tous !

Au coeur de la banlieue parisienne: dans la rue d'à côté...

mercredi 7 février 2018

la banlieue parisienne et ses bonnes adresses: danslaruedacote.fr

Au cœur de la banlieue parisienne


« Dans la rue d’à côté », c’est un site internet (tout beau tout neuf) qui à pour vocation de de valoriser et répertorier en banlieue parisienne les bonnes adresses PRET A PORTER ET ACCESSOIRES, BEAUTE ET BIEN-ETRE, DECORATION D’INTERIEUR, aussi les lieux de RESTAURATION tendances et présenter des CREATEURS mode, déco et design.

« Dans la rue d’à côté », c’est aussi et surtout une NEWSLETTERS permettant aux abonnés de recevoir tous les articles qui paraissent sur le blog, des JEUX CONCOURS tous les mois et l’actualité des évènements en banlieue parisienne.

Sandrine.





Belle est ma banlieue... Présentation de la rédactrice du site.

lundi 5 février 2018




sandrine -rédactrice du site danslaruedacote.fr












La banlieue et ses commerçants au cœur du projet de ce site



Je m’appelle Sandrine, ai 31 ans, suis une habitante de banlieue parisienne depuis toujours.  J’exerce depuis 10 ans le métier passionnant d’éducatrice spécialisée.


Je suis passionnée par mon métier mais aussi par un tout autre domaine : celui de la mode et du prêt-à-porter.
Pour nourrir cette passion, j’exerce depuis plusieurs années, à temps partiel, le métier d’hôtesse de vente dans le milieu du prêt à porter.


J’avais aussi créé un blog « mode et lifestyle ».
J’y présentais des articles ayant pour thème principal la mode, mais aussi la cuisine et les voyages. Thèmes pour lesquels je porte un intérêt.


Ce blog m’a permis de combler une autre de mes passions : l’écriture.


Après 10 d’expériences dans ces deux domaines, j’ai décidé de m’orienter vers une activité réunissant mes deux passions.
Une activité qui allierait le contact humain et le secteur de la mode et du prêt-à-porter.

Forte de mes compétences, de ma personnalité et mes passions, j’ai décidé de créer une activité professionnelle qui consisterait à valoriser les professionnels de proximité, en banlieue parisienne du secteur de la MODE et de l’HABILLEMENT.


Mon projet a évolué avec mon désir de valoriser les commerçants, créateurs et autoentrepreneurs de banlieue parisienne de plusieurs secteurs :
  • la MODE et l’HABILLEMENT,
  • la BEAUTE,
  • le BIEN-ETRE
  • la DECORATION d’INTERIEUR,
  • la RESTAURATION.

Cette idée m’est venue de mon désir de créer un blog que j'ai décidé de nommer « Dans la rue d’à côté » qui permettrais de recréer du lien social entre les habitants et commerçants.
"Dans la rue d'à côté" pour rappeler la proximité.


Cette idée, qui était au départ vouée à être une activité extraprofessionnelle, s’est transformée en réel désir de reconversion professionnelle. Peu après mes 30 ans, j’ai eu le désir de me lancer un nouveau challenge, prendre des risques mesurés et me lancer dans une aventure qui me passionne.

Je me définirais comme une personne passionnée, déterminée et de nature curieuse. Avec ce nouveau projet, j’ai décidé de prendre un virage dans ma vie et espère que les lecteurs de ce blog prendront autant de plaisir à me lire, que moi à l’écrire.

Sandrine.

De belles adresses à partager, des questions, une demande de partenariat ? Contactez-moi !

Nom

E-mail *

Message *